Google+

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et toi ? Tu fais quoi le 31 ?

    5e93adc240553d2fce58eadf58811589.jpg

    Le 31 ? Bin je me soigne… Normalement, je n’aurais pas du répondre ça. Il y a une semaine encore, le 31 s’annonçait grandiose. Alors au programme, pour bien démarrer la journée, était prévu un déjeuner d’affaire avec un riche collectionneur. Mon boss voulait « m’introduire » auprès de ce dernier. L’enjeu ? Un tableau de 10 000 euros à vendre. Bien entendu, quand je l’ai appelé hier soir pour lui dire que ça n’allait pas être possible, rapport à ma grippe, il a gueulé. Mais fort ! Donc je lui ai expliqué que pour me déplacer je rampais, que j’avais toujours autant de fièvre, et que j’étais sous oxygène. De toute façon, mon médecin avait été prévoyant : arrêt de travail pour 3 jours.

    Ma merveilleuse journée aurait du se poursuivre par la conclusion d’une vente, puis accessoirement par un shopping de folie au Printemps, et enfin chez ma copine C. pour une soirée démente. Là aussi quand j’ai annulé, C. a gueulé. Elle m’a dit combien j’allais regretter cette soirée toute ma vie. Donc ce soir, à l’heure où vous allez tous vous amuser, boire et danser, et vous tomber dans les bras à minuit en vous souhaitant tout le bonheur du monde, et bin moi je serai at home.

    Mais mon marlou d’amour m’aura tout de même réservé sa soirée, il m’aura concocté un petit repas de malade, sera aux petits soins, satisfera le moindre de mes désirs. On trinquera au champomy, coz alcool + antibio + anti-inflammatoires + cortisone + paracétamol = quasi trip sous acid (j’ai déjà donné, merci !). Les filles auront sortis leurs plus belles fringues et leurs plus hauts escarpins, moi je serais en nuisette sous la couette. Quel programme mes amis !

    Et vous ce soir ? Vous faîtes quoi ?

    14 commentaires Catégories : Et moi et moi et moi ! Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Ma maîtresse est malade

    277167bc581b5ca55aa87ae64b447cd7.jpg

    Ouais. Ma maîtresse est malade, elle a la grippe. Tout ça parce que cette grue tient toujours à se balader en bustier ou en blouse légère dans la galerie, même par - 11°. Bon, moi, bonne poire, je fais encore la garde malade. Je reste sur le lit, je la regarde s’agiter, gémir et frissonner de fièvre, tout en la soutenant d’un petit miaou par ci par là. Mais quand elle commence à beugler qu’elle veut ses médocs, et que merde, c’est dégueulasse qu’on la laisse crever comme ça, que non elle ne va pas tenir, que Alalala ça va paaaas du tout, qu’elle ne va pas finir 2007; bin j’ai furieusement envie de lui filer un coup de griffe. Malade, elle est encore plus odieuse que d’habitude. Mais comme je suis un chat exemplaire, et qu’elle a la délicatesse (ou la sottise, qui sait ?) de m’appeler « être divin », je reste là, et la soutiens.

    Faîtes en de même, la pauvre en a besoin. Elle en est même au point de quémander des anti-douleurs en douce, derrière mon dos. Mais je vous rappelle que c’est moi qui garde ses médocs ! Héhé

    6 commentaires Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Plutôt Sauvignon ou Cabernet ?

    c217642ad19772f727e4560e088670c3.jpg

     

    Hein ? Quoi ? Encore picoler ? Ah non ! Je n’en peux plus là ! Avec les fêtes, mon taux d’alcoolémie est grimpé en flèche ! En sortant de la galerie, je fais une halte au Printemps, et je furète dans les rayons avec ma copine P. P, c’est ma copine « de bouteille ». Ouais. Quand on est toute les deux, on se fait très trop souvent un remake d’Ab Fab. Et ce soir là, on se promet d’arrêter de picorer (copyright Florence Foresti)… mais bon, en douceur. Faut pas déconner non plus. Donc, quand au stand Caudalie cette coquine me demande si ce soir je suis plutôt Sauvignon ou Cabernet, je m’emporte ! Tain’ mais P. on a dit stop là ! Ne me ten… OK, je me tais. Elle tiens deux pots de gommage Caudalie Sauvignon et Cabernet. On hume, en se disant que version bouteille, ça doit être toppy aussi. Je me décide pour le crushed Cabernet, et elle prend l’autre. En rentrant le soir, je m’octroie une pause bain moussant d’une heure, où je teste le fameux gommage. Je suis conquise. L’odeur est exquise, la texture top, le packaging est juste canon, et ma peau presque aussi douce qu’après un hammam. Finalement, la version crushed vaut aussi bien que la version alcoolisée !

    Et vous Caudalie ? Vous aimez ?

    7 commentaires Catégories : BIM ! La Beauté Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Le hammam ou, « comment je deviens Sultane »

    14109e89a5d6cfe39ab5bf962daea8b9.jpg

    Une fois par mois, je vais prendre un bon bain de vapeur au hammam. Le meilleur de tous, et croyez moi, j’en ai testé pas mal, est celui de la mosquée de Paris. Le cadre est vraiment sublime, et les femmes font souvent la fête dans la salle, ce qui donne des you-you en plein milieu du massage. Après noël et ses excès, rien de tel pour éliminer les toxines et autres tonnes grammes superflus. Le rendez vous est pris deux semaines à l’avance avec ma copine C. Donc aujourd’hui, je vais suer, me gommer, me faire masser … pour finir par me goinfrer de cornes de gazelles. Oui, je sais. Ne dites rien. Les secrets d’un hammam réussi ? D’abord le cadre, indispensable à l’évasion de l’esprit, et juste derrière les bons produits. Et les bons cosmétos les voici. : le savon noir, le rassoul, de l’huile d’argan et un gant kessa. Très honnêtement, peut importe les marques, on trouve de très bons produits partout. Certains hammams déclinent même leur gamme (Les Bains du Marais, La Sultane de Saba, …)

    On commence la séance par 15 minutes au sauna (mon cœur ne peut en supporter plus) pour éliminer un max de toxines, puis on s’installe dans un petit coin du hammam. Évidemment on aura pris soin de venir accompagnée d’une bonne copine, pasque poiroter pendant des heures seule en écoutant les conversations des autres nanas, c’est carrément frustrant. Si, je vous assure. C’est du vécu. Donc installées, on s’enduit le corps de savon noir, puis on laisse agir. Ce soin a un pouvoir émollient, qui va vous faire une peau de déesse. Le soin et la vapeur aidant, les pores de la peau s'ouvrent et l'épiderme se purifie. On se laisse bouillir 30 minutes puis on se frictionne avec le gant kessa. Durant ce laps de temps, on aura pu commenter les nanas qui passaient (Ah dis donc ! Celle là elle a un gros cul !) , se raconter les derniers potins (Tu savais que Tristan et Charlie n’étaient plus ensemble ? Non !) , et faire le bilan de nos folles vies (j’en ai marre putain ! Ouais moi aussi chier !). Ensuite on procède à une généreuse application de rassoul sur le cuir chevelu, le visage, et le corps. Cette sorte d'argile a un fort pouvoir purifiant, tout en étant très douce. Puis on rince tout ça, et zou, direction la salle de repos.

    En général on continue le potinage, puis on sieste un peu. Toujours à demi nues sur des matelas, au beau milieu d’autres filles en tenue d’Eve. Et là tu te dis que les homme se damneraient pour voir un tel spectacle. Et que toi-même t’en reviens pas, tellement tant de femmes comme ça, c’est beau. Puis viens le massage. Là, un génie aux doigts de fée t’enduit d’huile d’argan, parfois trop et tu ressembles à une frite grasse, et ta peau est nourrie, hydratée en profondeur, plus ferme, et parfumée. On sort alors du hammam complètement détendue, et le retour au monde réel est souvent hard. Ouais c’est dur de prendre le métro à côté d’un mec qui pue, quand toi tu es la sultane de Saba.

    Et vous le hammam ? Un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ?

    12 commentaires Catégories : BIM ! La Beauté Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !