Google+

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Déjeuner entre filles

    d46238a0acd4746054a50bc235e62b3f.jpg

    Je déjeune ce midi avec ma meilleure amie C. Je sais qu’on va encore passer un pur moment, mais également que l’on va être le point de mire de tout le resto. A chaque fois c’est pareil, on ne peut pas s’empêcher de parler fort, de se raconter des trucs intimes, qui font la joie du mec alone à la table d’à côté. Mais pourquoi est-ce que les discussions entre filles fascinent autant les mecs ? Non mais c’est vrai !

    Vous n’avez pas remarqué comme les hommes se délectent de nos pia-pias ? C. était à la fac avec moi, et on suivait des cours avec l’éminent sociologue B.P. Donc nous nous sommes penchées sur cet épineux problème de l’attirance masculine pour la conversation féminine. Bon, on a un postulat de départ et des hypothèses.

    a - Le mâle écoute pour percer les mystères féminins (ah tiens ! Les filles aiment les garçons sensibles, je note !)

    b- Le mâle écoute pour se rassurer de sa supériorité intellectuelle (non mais quelles connes ! Mise à part les fringues, aucun sujet de conversation !)

    c- Le mâle rencontre une ambivalence : mi fasciné, mi agacé (elles sont délicieuses… quoique soûlantes au fond)

    d- Le mâle est jaloux (elles ne vivent que pour elles, pff on sert à rien nous les mâles)

    d*- Le mâle est jaloux (quoi ? Non mais elles causent du serveur ! Elles matent MON Bertrand là !!!!)

    e- Le mâle écoute pour se divertir, uniquement (allez, je vais apprendre les derniers déboires de Britney Spears !)

    Et vous, vous en pensez quoi ? Pourquoi cette fascination pour les babils féminins ?

    10 commentaires Catégories : Et moi et moi et moi ! Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Drouot - Part I - Ou « comment on ne vend pas que de l’art »

    1b6cb25a7105070ba1a7bd7ac60917d9.jpg

    Promis depuis des lustres, un billet sur Drouot. Mais attention ! Pas n’importe quel billet. Un billet coup de gueule. Coup de gueule contre tous ces adorateurs de Mittérand, qui, hier, ont carrément pollué mon espace. Attendez, je viens pour repérer un lot et là je me retrouve nez à nez avec une foule dévote, venue au pèlerinage du feu président. Bon, curieuse je me dis que je vais jeter un œil, voir si on vend des anciennes estampes ou autre. Bah non. Non. Déjà impossible de pénétrer l’espace, on se serait cru à un concert de Madonna, avec des « fans » en furie. Y’avait un groupe de mamies émues aux larmes, les éléphants du PS étaient là (devoir de mémoire) et quelques personnalités puantes péroraient parce qu’elles avaient pu acquérir un chausson ou une robe de chambre.

    Bah ouais, en plus c’était ses fringues qu’on vendait. Aucune œuvre d’art, et pourtant avec sa collec démente et tous les cadeaux des chefs d’État sur deux septennats, ça en fait de la babiole à vendre ! C’était d’ailleurs l’avis des assistants, les jeunes « pages » comme je les appelle, rapport à leur costume et leur gants blancs. Bon, ce n’était pas la première fois qu’une telle vente se produisait. Drouot c’est un peu comme la FoireFouille, on y vend de tout ! Les commissaires que je connais de vue m’ont snobé ces gros enculés, tellement ils étaient en représentation devant un parterre d’admirateurs.

    Il faut dire aussi que Drouot c’est certes la place du marché de l'art au niveau mondial, en particulier pour les antiquités, mais c’est surtout le théâtre d’une jolie mascarade qui s’y joue quotidiennement. Tout les commissaires priseurs, les commissaires d’expo, les experts et les collectionneurs se connaissent, mais feignent de s’ignorer royalement. Et se prennent accessoirement pour des divinités grecques, alors qu’il sont juste des primus connardus. Je vous expliquerai pourquoi très prochainement…

    Attendez, rassurez moi ! Vous n’auriez pas enchéri sur le slip de Mittérand, vous, si ?

    9 commentaires Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • ALERTE ROUGE

    Hier. 15H. Mon téléphone sonne. Numéro inconnu. Je ne décroche pas. Quelques minutes plus tard, le bip du répondeur retenti. « Vous avez 1 nouveau message », me dit la voix de gourdasse de ma messagerie SFR.

    - Bonjour Mademoiselle, ici madame Bip de la banque bub. Je vous appelle suite à la limite dépassée de votre découvert autorisé. Veuillez me rappelez dans les plus bref délais. Gloups. Pas grave, dès ce soir je transferts mon PEL sur mon CCP. Et hop l’affaire est réglée ! Non parce que j’ai encore besoin d’argent là. Les soldes ne sont pas terminées, et une tentation gigantesque se dresse devant moi. Voyez plutôt :

    342b0de82890afacbda2c0e8e2c8affc.jpg
    d5f94bc8438a0ae1bb0bb655ac11da83.jpg

    Ouais. Des compensées Manoush, soldées à 64 euros au lieu de 195 sur Brandalley. Elles sont démentes, je les avais repérées sur le blog de la miss Balibule. Je me dis qu’elles seraient parfaites avec un collant opaque noir l’hiver, et jambes nues l’été. Mais bon je viens de recevoir les richelieux de mon ange Zabou. C’est ma cinquième paire de shoes en moins d’un mois. Ce ne serait vraiment, mais alors, vraiment pas raisonnable…

    Je fais quoi ? Je les prends ?

    EDIT DE 18H00 : VOUS SAVEZ QUOI ? LES DIVINITES ROUGE ET NOIR SONT MIENNES ! J'AI CRAQUE.

    JE SUIS IRRECUPERABLE... JE NE VOUS DIT PAS MERCI !!! ROO VOUS ETES AUSSI DINGUES QUE MOI !

    25 commentaires Catégories : BAM ! La Mode Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Combien tu pèses ?

    0606db7ea8367e1d8cbeab1ad376e104.jpg

    « Oh ma chérie ! Ça faisait super longtemps ! … Dis donc, t’aurais pas grossi un peu toi ? Hum ? » C’est sur ces douces paroles prononcées par ma copine Cé, qu’a commencé mon dimanche. On s’est fait un japonais, et bien croyez moi, je ne m’en suis tenue qu’à 6 californias makis… Pour craquer deux heures plus tard pour un énorme millefeuilles au salon de thé. Cé, modèle de rigidité morale, m’a fusillé du regard en ajoutant un charmant : « heu, si tu crois que ça va effacer tes hanches là… » Je me suis retenue de lui dire « ta gueule, putain, je t’emmerde avec ton petit 36 parfait, d’façon t’es trop rigide, mange un pims ça ira mieux ! ». J’ai juste ris. Jaune. Et je lui ai dit : « Merci de te préoccuper de ma ligne, mais là tu vois, tu troubles ma dégustation avec ta pollution sonore ».

    Bon, plus sérieusement, cette garce (que j’adore) avait mis le doigt sur un point juste. Les quatre kilos pris depuis les fêtes, que j’entretiens à coup de choco Jeff de Bruges. Pas ma faute, les « manons blancs » me consolent de mes journées trop rudes à la galerie. Et mon boss n’arrange pas les choses, entre les déjeuners gargantuesques avec les collectionneurs, et les goûters de viennoiseries quotidiens. Bon, mon boss est gros enrobé, donc sa ligne il s’en fout comme de sa première toile. Mais moi non.

    Donc aujourd’hui j’entame un régime. Allez, le mot est lâché. Je sais, ça fait très cliché, très « blog de fille » diront les détracteurs. Mais je suis une fille et j’ai un blog, donc j’ai le droit de causer régime. Au programme ce soir : soupe (2 assiettes) + pommes + fromage blanc 0% + galettes de riz dégueu en cas de petit creux dans la nuit. Le même menu sur une semaine, suivi d’un tour sur la balance. Exaltant non ?

    Et vous, c’est quoi votre secret minceur ?

    PS : Non, ne me sortez pas Contrex !

    17 commentaires Catégories : Et moi et moi et moi ! Lien permanent Instagram Pin it! Rendez-vous sur Hellocoton !